Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 14:01

Je me rappelle de cette petite fille qui passait des heures à rêver,qui avait une imagination débordante.

Tout devenait possible, même l'impossible. Elle se souvient qu'elle comprenait le murmure des insectes et de tous les petits animaux des prés et des forêts. 

Accroupie, elle les regardait évoluer, travailler, danser dans la lumière. Elle attrapait en riant des sauterelles qu'elle lâchait une fois leurs secrets partagés. 

Elle entourait de ses bras d'enfant les troncs des arbres. Eux aussi lui faisaient des confidences.

Elle prenait place comme une princesse sur un tapis de verdure. Elle écoutait la nature qui parle si bien aux petits garçons et aux petites filles.

Elle oubliait le temps qui passe et pourtant...

Le temps ne s'est pas arrêté.

L'enfant a grandi, est devenu une jeune fille puis une femme. 

Une maman, une mamie.

Elle n'a plus les cheveux aux vents, elle est bien moins agile qu'autrefois.

Mais ses rêves et son imagination sont intacts.

 

Lorsque je me pose dans la nature, je redeviens la petite fille que j'étais. 

Et alors tout est possible.

Même l'impossible.

Roselyne

                        IMG_0186.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by Roselyne - dans Partage
commenter cet article

commentaires

Martine 22/11/2015 04:38

Chère Roselyne,

Tes mots pourraient être les miens...
Le temps passe trop vite
Le corps nous trahit
L'esprit, lui, demeure jeune et se souvient...
Gros bisous

29/12/2015 16:11

Merci pour ton commentaire qui me touche . C'est vrai, on voudrait retenir le temps, faire revivre les bons moments . Mais il reste le souvenir . Certes, le corps nous trahit mais il est aussi notre ami pour nous dire de faire attention à nous. Gros bisous.

sweet 30/10/2014 07:45


Et oui Roselyne, polus on avance dans le temps plus nos articulations deviennent rigides plus  notre envie de redevenir par moment des enfants, avec les sensations qui vont avec reviennennt.


Et c'est vrai que seul le corps vieillit, l'esprit reste jeune ( si on le veut)...


Qu'il est bon de rever, que ferions nous ici bas, sans le rêve?


gros bisous

claudie 22/08/2014 17:27


Bonjour Roselyne,


En toute simplicité je me permets de vous signaler des (petites) fautes trouvées dans votre texte "je me rappelle" (1) et dans un commentaire sur le site des citations autour de
l'écriture (2).


1 - "je me rappelle cette petite fille". Le verbe "se rappeler" s'emploie sans le "de"


2 - "Je ne suis pas prêt d'arréter" : comme vous êtes une femme, vous devez écrire "...pas prête d'arrêter" ou bien "je ne suis pas près d'artrêter".


Je suis écrivain public et je fais de la correction syntaxique et orthographique, ce qui fait que les fautes me sautent aux yeux. Je vous écris ceci pour votre information, pour rien d'autre !


Cordialement


claudie 

Roselyne 25/08/2014 20:17



Bonjour Claudie, c'est vrai, vous avez absolument raison. Et en vous lisant je me rends parfaitement compte de mes fautes. Je vous remercie de ces remarques pertinentes qui me
permettent d'avancer. Merci. J'apprécie votre sincérité. Douce soirée. Cordialement.



Renee 04/08/2014 15:26


Roselyne je trouve ce texte magnifique, c'est vrai les années passent et même si le miroir nous renvoie un visage ridé par le temps et ces aléas notre couer lui n'as même pas encore 3
ans.....comment est-ce donc possible?


J'aime aussi ton image et texte plus haut, l'autoroute et monotonne mais nécéssaire car la vie n'attend pas, mais les petit chemins de traverse nous offre tant aussi...une fois l'un une fois
l'autre, juste pour l'équilibre...tes deux article se complète je pense. Bisesssssss

Une fleur de Paris 27/07/2014 16:15


Bonjour Roselyne,


Qu'il fait chaud à Paris, trop chaud pour moi ... Comment vas tu ?


Passe un bon dimanche, bises, Véronique



Roselyne 03/08/2014 17:42



Quelle jolie photo ! J'ai congé aujourd'hui mais le temps est maussade. Dommage ! On espère un mois d'août meilleur que celui de juillet. Gros bisous.



Présentation

  • : le jardin de Roselyne
  • : Dans le jardin de mon coeur, je sème mes espoirs et mes rêves. Je récolte mes idées, mes joies et aussi mes peines...envie de partager avec vous...
  • Contact

Recherche