Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 09:33
Née pour souffrir
Tant de mal à grandir.
Sur la toile, un jour tu as osé écrire ta terrible histoire.
Avec un mélange de pudeur et de désespoir.
Petite fille abusée .
Petite fille mal aimée.
De tes blessures d'enfant tu as laissé couler tes mots.
Ton corps malmené a crié ses maux.
De toutes tes forces, tu as lutté
Pour te relever, pour malgré tout exister.
Fatiguée, tu as livré ta dernière bataille.
Pourquoi a t-il fallu que tu t'en ailles ?
Plus forte que la vie
A été la maladie.
Tu aimais ton chat, les dauphins
Tu rêvais d'un autre destin.
Tu aspirais au bonheur
Tu voulais des lendemains en couleurs
La vie en a décidé autrement.
Hélàs, tu n'as pas eu le temps.
Pour moi, tu ne seras jamais oubliée
Dans mon jardin, tu as une place au milieu de mes plus belles pensées.

Parce que ton histoire m'a touchée, parce que j'aurais eu tant de choses à te dire, parce que j'aurais voulu te serrer dans mes bras...et parce que je n'ai rien su dire, rien fait, mes mots ici, pour toi...


Repost 0
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 12:49
C'est une belle histoire que ma soeur m'a racontée
Pour que jamais je ne sois résignée.
Un rêve à atteindre, une image à laquelle me raccrocher
Quand il m'arrive de douter.
L'image grandiose d'un Mont-Blanc
Vers lui, toujours aller de l'avant.
Pas à pas, à son rythme avancer
Ne jamais regarder le sommet pour ne pas se décourager
A cause du vertige, ne pas se retourner
Sur son passé, tout simplement s'appuyer.
Un jour, arriver tout en haut avec fierté
Et se sentir enfin de ses efforts récompensé.

Merci de tout coeur à celle qui m'a convaincue qu'on a tous un sommet à atteindre et la capacité d'y arriver avec de la volonté et de la confiance en soi.
Je souhaite à chacun d'arriver à ses buts personnels, et de ne cesser de croire en ses valeurs.

Repost 0
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 15:48
Poème écrit pour une merveilleuse personne : mon double, mon soutien.
Celle qui d'un regard me comprend, d'un mot me donne tous les courages.
En ce jour qui est à nous, joyeux anniversaire avec toute ma tendresse.


Nous,une très belle histoire d'amour
Qui dure depuis le premier jour
Celui ou toi seule savais que j'existais
Toi avec qui déjà, je partageais.
Nous,bien plus qu'une amitié
Plus qu'une complicité.
Nous, tant de moments forts échangés
Nous, tant de fous-rires partagés
Toi, qui m'a toujours défendue
Toi qui m'a aidée à faire face aux imprévus.
Moi qui aime trop rêver
Moi qui aime t'écouter.
Nous, une parfaite harmonie
Un très joli morceau de vie.
Nous, plus qu'un poème imagé
Une douce réalité.
Une histoire de jumelles
ou à jamais rires et larmes se mêlent.

Repost 0
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 10:08
Aujourd'hui, commémoration de l'Armistice de 1918.
On ne peut ignorer  une guerre qui nous fait apprécier les temps de paix
La liberté et la joie de vivre retrouvées.

Deux extraits de chansons évoquant la paix :

Imagine tous les gens vivant en paix.
John Lennon " Imagine ".

Combien d'années faudra t'-il à l'esclave
Avant d'avoir sa liberté,
Combien de temps un soldat est-il brave
Avant de mourir oublié ?
Combien de mers franchira la colombe
Avant que nous vivions en paix ?
Richard 
Anthony " Ecoute dans le vent ".

Je rêve d'un monde sans guerres
Je rêve d'un monde d'égalité et de fraternité
Je rêve qu'enfin la colombe se pose pour seulement chanter
L'hymne de la paix.
Repost 0
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 08:46
Dans le journal, un article qui ne passe pas innaperçu.
Pas pour moi, en tous cas.
Au Nigéria, une maternité clandestine
Des adolescentes enfermées jusqu'a leur accouchement.
Obligées de se séparer de leur bébé dés la naissance.
Environ 135 euros, le prix de leur petit
Qui est destiné à l'adoption pour 3000 euros.
On ne demande pas leur avis à ces jeunes filles démunies
Violées, dépossèdées que leur reste-t-il ?
Une clinique du desespoir parmi d'autrs dans ce pays
Reflet d'une grande misère.
Pays ou des femmes sont si pauvres qu'elles n'ont d'autres ressources que de vendre leur enfant pour gagner de quoi vivre
Ou plutôt survivre.
Ces enfants voués à la prostitution ou à l'esclavage.
Comment rester indifférent devant un tel fait inséré dans les tumultes sociaux et politiques de notre monde  ?
Je pensais qu'un enfant n'avait pas de prix
Je le pense toujours.
Je me sens bien petite devant une telle réalité
Et aussi, je l'avoue, honteuse de ne manquer de rien.
Je mesure combien je suis riche de pouvoir faire mes choix
Combien je suis privilégiée d'être tout simlement LIBRE.

Il me tenait à coeur de partager ceci avec vous.
Tant de sentiments m'animent, de la colère certes, mais aussi de la compassion pour un peuple réellement en souffrance.
La richesse d'une société devrait se reconnaître à la place qu'elle donne aux plus petits.
Et vous, qu'en pensez vous ?
Repost 0
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 09:35
Fin de semaine, déjà ou enfin...
Samedi, dimanche
Deux jours tant attendus
Par ceux qui ont travaillé, par les écoliers.
Deux jours plein de promesses
Promenades, visites aux amis, ciné, jeux, détente assurée.

Et bien, moi, je travaille
Parce qu'à l'hôpital, ce sont des jours presque comme les autres.
Peut-être juste un peu plus de visites...
Alors ce sera travail, bien sûr,
Mais aussi échanges
Car j'aime ce que je fais.
Ce métier, aide-soignante, je l'ai choisi.
Et il m'apporte beaucoup.
Dans de petites choses, dans un regard,
Dans un sourire, dans une larme parfois , dans les paroles.

Ce week-end, il manquera l'infirmière avec qui je travaille souvent.
Elle manquera à ses collègues, à ses patients.
Son rire, son entrain, son savoir-faire me manqueront.
Une pensée pour elle...elle se reconnaîtra...

Une pensée pour les travailleurs du week-end.
Et une pensée, bien sûr, pour ceux qui peuvent après une longue semaine profiter d'un repos bien mérité.

BON WEEK-END A TOUS !!!

Repost 0
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 12:53
J'aurais tant de choses à dire
Tant de choses à écrire.
Par ou commencer ?
Comment sans trop de pudeur se livrer ?
Ce n'est pas si facile
De dérouler le fil
Il n'est pas si aisé
De simplement se raconter.
Moi, qui me suis si souvent dissimulée
Moi, qui dans mes écrits me suis tant réfugiée.
A tâtons, je vous parlerai de mes coups de coeurs
Et sans doute aussi de mes rancoeurs.
Je viendrai à vous tout doucement
Partager un peu de ma vie...au fil du temps...
Repost 0
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 15:14
Après bien des hésitations, me voilà...je me lance...soyez indulgents, il y aura sans doute quelques erreurs...mais le coeur y est. Bienvenue à tous !
Repost 0

Présentation

  • : le jardin de Roselyne
  • : Dans le jardin de mon coeur, je sème mes espoirs et mes rêves. Je récolte mes idées, mes joies et aussi mes peines...envie de partager avec vous...
  • Contact

Recherche